Les fermiers-aubergistes, successeurs des marcaires et garants de leurs traditions et de leur savoir-faire, continuent à entretenir les espaces verts et ouverts des Hautes-Vosges ; à assurer une présence humaine en montagne ; à exercer une activité pastorale, touristique et économique en altitude et à accueillir les clients, touristes et visiteurs en toute simplicité et convivialité dans un cadre montagnard et rural.

C’est la combinaison de l’accueil touristique et de l’agriculture de montagne qui permet aux fermes-auberges de maintenir d’authentiques traditions marcaires.

Cette complémentarité est plus que jamais d’actualité pour préserver une montagne vivante et accueillante. Les fermiers-aubergistes exercent une action d’utilité publique grâce au rôle primordial qu’ils jouent dans l’entretien des paysages mais aussi en matière de protection de l’environnement du territoire et de développement local durable. Par le maintien de la présence humaine en montagne dans les vallées, ils dynamisent par leur activité l’agriculture, le tourisme et l’économie du Massif des Vosges et par voie de conséquence de toute l’Alsace.