L’Association des Fermes-Auberges du Haut-Rhin est une association à but non lucratif qui a été créée en 1971 à l’initiative des fermiers-aubergistes eux-mêmes, notamment par un petit noyau issu du massif du Petit-Ballon, sous l’impulsion de la Chambre d’Agriculture. Elle a été fondée sur le principe de la double activité, agricole et touristique, donnant naissance à un nouveau concept agro-touristique.

Aujourd’hui elle fédère 42 établissements.

Le but de l’association est de rassembler et mobiliser les fermiers-aubergistes, afin de définir une politique de développement cohérente et structurée.

Petit retour en arrière

En 1974, lors du congrès de Lapoutroie, la dénomination « ferme-auberge » prenait une dimension nationale en devenant une formule de diversification de l’exploitation agricole. En s’appuyant sur cet exemple, près de 900 fermes-auberges se sont créées sur l’ensemble du territoire national rural. Le concept des fermes-auberges du Haut-Rhin est cependant resté une spécificité locale principalement contenu dans le périmètre des zones de montagne car son activité pastorale entretien plus de 3500 hectares tout en préservant la biodiversité des hautes chaumes, entité biologique unique en Europe.

L’association haut-rhinoise s’est rapidement démarquée du mouvement national afin de préserver ses particularités telles que la transhumance ou l’entretien de plus de 80ha de prairies en montagne pour certaines exploitations. L’association des fermes-auberges du Haut-Rhin a donc défini sa propre charte en 1992.

Le règlement intérieur ainsi que la charte se basent sur quatre critères précis et essentiels qui sont l’accueil, les produits, le menu et le cadre.

De l’ancienne à la nouvelle charte…

L’évolution des attentes des consommateurs et les incidents des filières agro-alimentaires, ont encouragé l’association à mener une réflexion sur le positionnement et l’approvisionnement des fermes-auberges, prenant en compte l’antériorité du concept et la fonction d’accueil touristique en zone de montagne tout en veillant à la viabilité économique de modes d’exploitation reposant sur la pluriactivité. Cette réflexion a mené l’association à rédiger une nouvelle charte en 2001. Les objectifs visés sont les suivants : renforcer l’utilisation des produits fermiers et spécialités locales dans l’offre de restauration, initier de nouvelles collaborations entre producteurs locaux et fermiers-aubergistes, répondre aux attentes de la clientèle et faire face à la crise de confiance de l’alimentaire. Cette nouvelle charte définit précisément ce qu’est une ferme-auberge dans le Haut-Rhin (l’exploitation, le statut de l’exploitant, sa localisation et la capacité d’accueil), les conditions d’exploitation (l’accueil, les produits, les menus, le cadre et l’environnement), les engagements de l’exploitant et les modalités d’application. Le règlement intérieur qui la complète précise quant à lui la capacité d’accueil et d’autoproduction, les conditions d’approvisionnement, l’information de la clientèle, les supports de communication, la valorisation de la fonction environnementale, la formation, la gestion sociale, l’hygiène et la sécurité alimentaire et le fonctionnement de la commission d’agrément et de contrôle.

L’utilisation de la dénomination « ferme-auberge » dans le département du Haut-Rhin est soumise au respect de la charte révisée de 2001 et de son règlement intérieur. L’attribution, le maintien ou la suppression de l’agrément est examiné par la commission d’agrément et de contrôle mise en place par l’association.